[Aller au menu]

  • Partager : Facebook (lien externe - nouvelle fenêtre)
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer

Ils en parlent

Pierre Loti, in Marais de Rochefort, Paysages littoraux : « Dans cette monotonie réside précisément pour moi le charme très incompris de nos contrées ; sur de grands espaces, souvent la tranquillité de leurs lignes est ininterrompue et profonde. »

En savoir plus : http://www.maisondepierreloti.fr/pierre-loti

Erik Orsenna, de l’Académie Française : « Les rivières à marées sont quotidiennes, quasi conjugales. Elles scandent la vie de tous les jours. Au plein, la Charente affleure, trait brun entre les rives vertes, une Charente souvent peuplée. Le solide, le liquide, ne se font plus la guerre, ils ont aboli leurs frontières. Au bas, la vase a retrouvé son empire. L’eau ne coule que pour mémoire. »

Fanny Toison et Béatrice Moulin, in Vivre Rochefort et Rêver d’Océans, « Passant devant l’ïle d’Aix à la marée montante, le capitaine en T-shirt et sans galons (…d’un cargo russe) ne sait pas que dans le cimetière, à l’abri de mer, reposent cinq de ces compatriotes, Alexis, Nicolas, Jean, Ilia, Ligor. Des insurgés lassés de combattre à nos côtés, enfermés au fort Liédot et morts probablement de la grippe espagnole .»