[Aller au menu]

  • Partager : Facebook (lien externe - nouvelle fenêtre)
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer

L'esprit des lieux

Ce qui frappe le visiteur, c’est ce qu’il ne voit pas : la Charente, l’estuaire et la rivière. Il perçoit des lignes d’horizons, des couleurs, des odeurs et ressent l’amplitude des vides dans cet ancien golfe marin ponctué d’îles ; un archipel où les terres immergées et des terres émergées se côtoient.
Depuis la première domestication des marais salants jusqu'à la maîtrise des mers ordonnée par Louis XIV, en passant par l’assèchement de ces marais, voulu par Henri IV, le rapport entre l’Homme et la Nature est étroit, indissociable mais aussi perceptible partout dans l’estuaire de la Charente.
La subtilité des contacts entre la terre détermine l’esprit des lieux dans l’estuaire de la Charente.

L’estuaire en quelques verbes

Domestiquer, cultiver, Assainir, Travailler, Produire, Innover, Inventer, Habiter, Vivre, Franchir, Traverser, Circuler, Voyager, Se repérer, Communiquer, Se protéger, Défendre, Représenter, Protéger, Valoriser.

La Charente possède l’un des estuaires les mieux préservés des aménagements portuaires et industriels du 19 et 20ème siècle en Europe occidentale. Son paysage de terres, d’eaux et de limons est marqué par les audacieuses réalisations de l’arsenal de Rochefort voulu par Louis XIV pour être « le plus bel établissement du Royaume ».