[Aller au menu]

Arsenal des Mers : une ambition touristique XXL

Les acteurs de l’Arsenal : L’Hermione, La Corderie Royale, le Musée de la Marine et l’Accro-mâts se rassemblent sous l’égide de la CARO qui créé l’Arsenal des Mers. Nouveau concept touristique dédié à l’aventure et nouvelle formule à haute valeur ajoutée pour décupler la fréquentation touristique du lieu et du territoire.

Entrez dans la fabrique des légendes, entrez dans l’Arsenal des Mer.

Aujourd’hui  slogan, la formule est vouée à devenir réalité le 6 juillet prochain. C’est à cette date que le visiteur qui, jusqu’ici, prenait son ticket d’entrée  dans chacun des sites n’en prendra plus qu’un seul lui ouvrant toutes les portes. Annonce faite le 10 janvier dernier par les collectivités initiant et soutenant ce projet : la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Charente-Maritime, la Ville de Rochefort et la CARO.

Mais la billetterie unique ne sera pas la seule innovation de 2019, loin s’en faut.  Si le projet doit s’étaler sur 4 ou 5 années, dès cet été l’Arsenal bénéficiera déjà de nombreuses valeurs ajoutées qui  émailleront le parcours du visiteur. Ainsi, en franchissant les grilles de l’Arsenal des Mers, ce dernier deviendra tour à tour ouvrier, ingénieur, bagnard, matelot, capitaine, inventeur, explorateur…  dans un univers pensé sous le signe de l’aventure que vous pouvez d’ores et déjà découvrir sur www.arsenaldesmers.fr

Ce vent nouveau qui souffle sur l’Arsenal des Mers c’est aussi la suite logique d’aventures extraordinaires : la reconquête de la Corderie Royale et la reconstruction de L’Hermione. « 2019 marque le début de l’acte 2 de l’Arsenal », soulignait Hervé Blanché aux côtés de Dominique Bussereau et Alain Rousset. Et si le Président de la Charente-Maritime salue ce projet  «qui rassemble tous les acteurs de l’Arsenal, publics comme privés », Alain Rousset y décèle une perspective «de formation et de transmission dans un univers attractif ». Des paroles politiques corroborées par les acteurs de l’actuel site touristique de l’Arsenal. « Ce site historique va pouvoir rayonner internationalement »,  se réjouit Henri Jobbé-Duval, le Président du Centre International de la Mer. « Au terme de deux années de co-construction, nous avons atteint un niveau de confiance encore jamais atteint entre partenaires », ajoute celui de l’association Hermione – La Fayette, Olivier Pagézy.

Aujourd’hui, l’Arsenal des Mers s’inscrit comme le fer de lance du développement touristique territorial. Cette ambition, Hervé Blanché la place en face d’un objectif : 300 000 visiteurs annuels afin de renouer avec la fréquentation de l’Arsenal lorsque L’Hermione était encore un chantier.